Forts de notre expérience des années passées, nous abandonnons pour ce long week-end de l’Ascension les côtes bondées mais néanmoins magnifiques destinations telles que DEAUVILLE, HONFLEUR, LE CROTOY, pour les régions moins connues du nord de PARIS, situées à moins de 100 kilomètres de la maison et dotées d’un riche patrimoine.
Jeudi 2 juin 2011 :
Départ tardif mais nous n’avons qu’une heure de route jusqu’à Beauvais.
Arrêt sur le parking réservé aux campings-cars, mais comme nous nous attendions à trouver une jolie aire aménagée et verdoyante nous sommes un peu déçus, nous sommes peut-être un peu trop gourmands, les places réservées à nos véhicules sont bien délimitées et le parking est bien fléché et gratuit.
Nous nous approchons donc un peu plus près du centre-ville et stationnons juste pour la visite sur un parking habituellement payant (hors dimanches et jours fériés), il se trouve à deux pas de la cathédrale.
La visite de Beauvais vaut le détour. La cathédrale Saint-Pierre bien sûr, grandiose, elle a failli être la plus haute d’Europe mais a subi dans l’histoire deux effondrements, des étais sont d’ailleurs posés entre certains piliers, de quoi donner un peu le frisson, il y a aussi l’horloge astronomique qui est actuellement en travaux de nettoyage.
L’horloge astronomique malheureusement en réfection.
Autour de la cathédrale :
Juste à côté, dans l’ancien palais épiscopal se trouve le musée départemental de l’Oise, très jolie visite, de plus gratuite :
Entrée du musée départemental de l’Oise
Chasseurs magdaléniens de Verberie : – 12000 ans.
Nous nous baladons également un peu dans la ville très commerçante jusqu’à la rue du 27 juin où se trouvent les maisons à colombage les plus anciennes de BEAUVAIS :
Nous reprenons la route pour GERBEROY, village classé parmi « Les plus beaux villages de France », mais il est pris d’assaut, nous continuons donc jusqu’à GOURNAY EN BRAY, où se trouve une aire de camping-car et remettons notre visite au lendemain.
Gournay en Bray : syndicat d’initiative.
Cloche provenant de l’ancien beffroi de la ville.
Vendredi 3 juin 2011 :
Nuit très calme sur l’aire, par contre, il y a le marché ce matin et peu à peu les voitures viennent nous encercler … Nous en profitons bien sûr pour aller en faire le tour, il est très agréable. Il se tient les mardis et vendredis.
La ville est également animée par de très nombreux commerces.
Après avoir choisi de quoi se restaurer gentiment ce midi (surtout ne pas oublier le petit dessert), nous prenons la route de GERBEROY où nous stationnons avant l’entrée de la ville. Mieux vaut éviter de s’aventurer trop loin avec le camping-car quand il y a foule, le demi-tour est possible mais délicat.
Le parking indiqué juste derrière avant la montée est doté de barres de hauteur.
Après déjeuner, nous partons découvrir ce lieu enchanteur où l’air embaume le parfum des innombrables rosiers.
L’appareil photo ne sait plus où donner du clic …

 

 

 

 

 

 

Pour terminer la visite, au détour d’un chemin, nous arrivons aux abords de la maison où le peintre Henri Le Sidaner, ami de Claude Monet, s’installa vers 1901. Il y aménagea un magnifique jardin suspendu qui lui servit de modèle. La propriété appartient à ses héritiers, seul le jardin se visite depuis cette année. On peut l’apercevoir et le photographier gratuitement sur un promontoire aménagé, la visite d’un peu plus près coûte 5€.

 

Le promontoire à côté de la propriété.

 

Après cette magnifique visite, nous retournons dormir sur l’aire de GOURNAY EN BRAY et en profitons pour faire la vidange (gratuite).
Samedi 4 juin 2011 :
La suite de notre périple n’est pas encore décidée ce matin. Des orages seraient prévus, effectivement, le soleil tarde à se lever. Monter jusqu’à la mer où la météo annonce un temps plus sec, mais les aires doivent être bondées, aller jusqu’à GIVERNY mais je préfèrerais réserver cette destination pour un futur week-end, FORGES LES EAUX, que nous avions visité il y a quelques années, la décision tombera au tour de clef de contact, c’est là toute la magie du camping-car…
Je pars en ville acheter le pain, chemin faisant, quelques boutiques me font de l’oeil, et à mon retour, Alain est en pleine conversation avec un habitant de la région, lui-même grand voyageur, qui nous conseille d’aller faire un petit tour à LYONS LA FORET et nous indique un parking en haut de la ville à deux pas du centre-ville, et nous voilà partis …
Merci Monsieur, merci beaucoup, la ville est également classée parmi les plus beaux villages de France et là encore, c’est une jolie découverte pour nous …
La place centrale du village.
Encore de belles maisons à colombage.
Encore des rosiers.
Et de magnifiques jardins.
Près de l’église.
Le lavoir dans un cadre bucolique.
L’église.
Sur le parking de LYONS LA FORET
Dimanche 5 juin 2011 :
La nuit sur le parking a été très calme.
Pour y accéder, il faut traverser le village, il est tout en haut, au-dessus de la poste et à côté de la gendarmerie. Bien sûr pas de vidange ni d’eau. Il y a un camping à l’entrée du village.
La pluie est arrivée. Balade jusqu’aux site des 3 moulins et visite de l’ancienne salle du tribunal et des cachots datant du 18ème siècle (le bâtiment abrite la mairie et l’office de tourisme).
Un club de voitures anciennes est arrivé ce matin.
Un petit marché se tient sous les halles.
Nous reviendrons … Il y a encore beaucoup à voir dans la région …