Cette fois-ci, c’est l’avion qui  m’a transportée en moins de deux heures dans la troisième ville espagnole où vivent deux de mes adorables cousines. J’ai donc ressorti la valise qui dormait depuis longtemps dans le grenier …
Bien sûr, l’envie d’aller voir un peu plus loin m’a souvent effleurée tout au long de cette semaine bien que je n’ai aperçu que très peu de campings-cars. A priori, rien de prévu à part un concessionnaire aperçu à la sortie de la ville ainsi que quelques parkings.
Entre la Cité des Arts et des Sciences et son magnifique aquarium, le centre historique, les musées et palais, les plages, le port où des infrastructures ultra-modernes ont été édifiées pour l’ América’s Cup, les jardins du Turia, artère verdoyante traversant la ville et aménagée dans le lit du fleuve détourné il y a quelques années en raison de plusieurs inondations, les palmiers, plantes et fleurs luxuriantes, l’Horchata, une boisson sucrée très particulière, les paëllas et différents arroz, et à une dizaine de kilomètres seulement du parc naturel d’Albufeira, j’ai très envie de reprendre vite rendez-vous avec Valencia pour les grandes fêtes des Fallas qui se déroulent courant mars.
Voici en images quelques trésors de cette ville animée par environ 800 000 habitants et pourtant miraculeusement  calme …