Vendredi 11/11/2011 : Départ peu avant 11h11 …
De la banlieue nord de Paris nous rejoignons tout simplement la banlieue sud mais en ce vendredi orange pour les départs en Ile de France, nous aurons presque deux heures de trajet, presque autant que pour nous rendre dans la baie de Somme …  La météo a prévu un week-end ensoleillé qui commence avec du brouillard et de la bruine mais nous restons confiants !
En arrivant à Milly la forêt, nous allons d’abord repérer la toute nouvelle aire gratuite qui se trouve en face du stade mais nous avons prévu de stationner le camping-car sur l’aire privée qui se trouve juste derrière la station Total. Elle est ouverte de 6h à 21 heures tous les jours et les gérants sont très sympathiques. La vue n’y est pas des plus mémorables mais l’aire est située tout près du centre-ville, elle est clôturée et grand luxe, nous pouvons nous brancher sur le 220V. A cette période où le chauffage est plutôt sollicité et où les soirées sont longues, ce sera plus confortable. A la belle saison, le terrain gazonné doit être également agréable pour s’ installer dehors.
Après déjeuner, petit tour du village très calme en ce jour férié. Nous repérons la maison de Jean Cocteau, la chapelle Saint-Blaise, le musée.

Maison de Jean Cocteau vue de la rue.
Samedi 12/11/2011 : Le soleil arrive enfin et il fait très doux. Petit tour au centre-ville ce matin, beaucoup plus animé qu’hier. Nous apprenons que les plantes et herbes médicinales et aromatiques sont la spécialité de Milly depuis le moyen âge et en particulier la menthe poivrée.
Nous achetons afin d’y goûter ce midi, une part de pâté Milliacois à la menthe, délicieux. Nous achetons également le pain et les desserts, les pâtisseries sont nombreuses et très attirantes …
L’après-midi, direction la maison de Jean Cocteau acquise en 1947 en indivision avec Jean Marais. Elle a été ouverte à la visite l’année dernière après cinq ans de travaux. On peut acheter un billet couplé avec la chapelle Saint-Blaise (tarif spécial pour les habitants d’Ile de France).
A l’intérieur, trois pièces sont meublées, le salon, la chambre et le bureau, dans les autres, des tableaux, des dessins, des photos, des extraits de films retraçant le parcours de cet artiste aux multiples facettes.
La balade dans le jardin complète bien la visite, beaucoup d’arbres fruitiers, des fleurs, les douves du  » château voisin » et un grand parc resté très naturel.
L’aire privée de Milly la Forêt.
La halle date de 1479.
Maison de Jean Cocteau vue du jardin.
Le bureau et la chambre sont tapissés motif léopard …
Le buste du Turc, élément du décor du film « La belle et la bête ».
Puis nous filons vers la Chapelle où repose le poète. Il  l’avait décorée en 1959 avec des dessins de fleurs médicinales appelées également Simples et c’est tout simplement magique. Le commentaire est interprété par Jean Marais. Autour de la chapelle, un jardin médicinal où Jean Cocteau avait humblement souhaité être enterré. Il fût transféré à l’intérieur de la chapelle quelques mois après son décès. Son épitaphe :  » Je reste avec vous « .
Au dessus de la porte : M comme menthe.
Il adorait les chats, les chiens aussi mais il avait dit avec humour qu’il préférait les chats aux chiens car  » il n’y a pas de chats policiers « . La petite histoire dit qu’il a caché dans ses dessins 8 chats, 2 d’entre eux sont bien identifiés mais les autres seraient encore à découvrir …
Un chat sur ce vitrail dessiné également par Jean Cocteau.
La fin d’après-midi est douce, nous rentrons tranquillement et flânons un peu dans les jolies boutiques.
Dimanche 13/11/2011 : Au programme aujourd’hui, à nouveau un petit tour au centre-ville ce matin où se tient une brocante sous la halle et cet après-midi, visite du moulin de Claude François à Dannemois, distant de quelques 6 kilomètres.

Après déjeuner, nous partons à vélo et évitons la grande route en passant par Moigny sur Ecole, un joli village où les maisons sont toutes en pierre. Nous croisons plusieurs cressonnières. Des bottes sont à disposition, il n’y a plus qu’à se servir et déposer 1 euro dans la petite boîte.

En arrivant à Dannemois, nous faisons une halte au cimetière qui se trouve juste à l’entrée du village et où repose le chanteur depuis 1978.
Je ne suis pas particulièrement fan mais ma soeur oui, et j’ai entendu toutes ses chansons dans mon enfance des milliers de fois …
  
Le lundi au soleil
C’est une chance qu’on n’aura jamais
Chaque fois c’est pareil
C’est quand on est derrière les carreaux
Quand on travaille que le ciel est beau
Qu’il doit faire beau sur les routes
Le lundi au soleil !
Je confirme, il fait presque toujours beau sur les routes …
Nous arrivons au moulin qui n’est pas du tout indiqué, il faut prendre la direction de la verrerie d’art. Nous apprendrons que le chanteur n’était pas très en phase avec la municipalité de Dannemois et ses habitants. Trop de tapage peut-être, il attirait une foule de fans, peut-être aussi pas assez d’implication comme l’avait fait Jean Cocteau à Milly la Forêt …
Une grande affiche sur la façade extérieure du bâtiment.
Nos vélos garés dans le jardin de Cloclo …
Depuis 1998, c’est un couple de boulangers du Périgord qui a racheté le moulin. Ils sont eux-mêmes de grands admirateurs du chanteur et restaurent petit à petit le domaine …
La visite est guidée et dure environ une heure. Il a également été créé un restaurant, et des soirées spéciales sont organisées ponctuellement avec imitateur et danseuses.
Et voici la grange que Claude François avait fait aménager après l’incendie du moulin, aquarium d’eau de mer le plus grand d’ Europe à l’époque, même piscine que celle d’ Elvis Presley mais plus grande et plus profonde, éclairée et diffusant de la musique, tout était luxueux et démesuré  … le soleil réchauffait l’intérieur par les grandes baies vitrées et je peux vous confirmer que ça devait être bien chouette de vivre là :
Dommage qu’on ne visite pas la totalité du jardin, ce serait pour des raisons de sécurité, il y a beaucoup d’eau …
Les propriétaires nous ont indiqué qu’il y avait un parking privé donnant de l’autre côté de la propriété et ils nous nous ont également  confirmé qu’on aurait pu y installer le camping-car et rester pour la nuit. Mais comme nous sommes venus à vélo, il faut vite rentrer avant que la nuit tombe …
Lundi 14/11/2011 :  Avant de prendre la route du retour, nous allons régler la note, il nous en a coûté 10€50 pour 3 nuits avec l’électricité.
Puis nous rejoignons l’aire communale pour y faire la vidange. Elle a été inaugurée le mois dernier et elle est très bien conçue. Située un petit peu plus loin du centre-ville et juste à côté du Conservatoire National des Plantes qu’il nous reste à visiter une prochaine fois. Nous n’avons pas non plus visité le musée de Milly et le château de Courrances (distant de 5 kms) qui a malheureusement fermé ses portes fin octobre et qui réouvrira au printemps prochain. Son parc est, paraît-il, d’une surprenante beauté grâce à de très nombreuses pièces d’eau. Il y a aussi le Cyclop à visiter, une sculpture un peu bizarre, le site est fermé également de novembre à avril.
Partant de l’aire, il y a également un petit parcours à faire à pied ou à vélo qui semble bien sympathique …
Ce n’est donc qu’un au revoir …
Nous sommes dans le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français … autre spécialité de la région : le miel.