Après un mois de septembre plutôt maussade, nous sommes tout heureux de rejoindre la Côte d’Azur où notre fils est parti s’installer il y a tout juste un an. Peut-être même aurons-nous la chance de revêtir encore un peu nos tenues estivales. Une longue route nous attend mais nous allons faire plusieurs étapes et essayer de prendre notre temps, afin d’arriver seulement jeudi ou vendredi prochain au camping de Villeneuve-Loubet où nous commençons à prendre nos petites habitudes. Allez, c’est parti pour une descente de 1000 kilomètres !

Dimanche 20 septembre 2015.

Nous quittons la maison et faisons route toute la journée sous le soleil.
Arrêt déjeuner devant le château de La Bussière que nous n’avons toujours pas visité. Je vote pour mais Alain préfère continuer, la prochaine fois, promis, on le visitera !

P1240551

P1240549
En fin d’après-midi, nous stoppons sur l’aire de Lapalisse, attirés par ses vérités :-) et également par le signalement sur le guide d’une aire pouvant y accueillir une centaine de camping-cars. Située dans une zone pavillonnaire calme et verdoyante, près du centre-ville et en bordure d’une petite rivière, elle est assez agréable. De nombreux camping-cars y sont déjà installés, en majorité des allemands. Petite virée jusqu’au château et au parc floral.

P1240552

P1240555

P1240560

P1240562

P1240572

P1240575

P1240577

P1240582

P1240584

P1240589

P1240591

En dehors de ses « Lapalissades », la ville a une autre particularité : elle fête toutes les années paires l’inauguration de la déviation. A cette occasion, des centaines de véhicules anciens de toutes sortes se rassemblent et simulent un embouteillage monstre sur la mythique route des vacances, la nationale 7. Des scènes s’improvisent tout au long du trajet, animations diverses et barbecue géant.
Rendez-vous donc le second week-end d’octobre de l’année prochaine si vous en avez l’occasion.

Nuit sur l’aire gratuite de Lapalisse.

Lundi 21 septembre 2015.

Un peu plus d’une heure de route et nous arrivons à Villerest (à prononcer Villerai), halte que j’avais initialement prévue hier soir.
L’aire située à côté d’un barrage, surplombe un lac et la vue est superbe. Nous nous installons dehors pour déjeuner et décidons de rester jusqu’au lendemain afin de profiter d’une belle journée ensoleillée et de recharger un peu les batteries (enfin nos batteries).

P1240595
Petite balade jusqu’à la plage où une autochtone nous explique qu’une fresque unique en France vient d’être réalisée sur le mur du barrage avec une technique de lavage partiel à haute pression. Après vérification sur internet, elle mesure 120 mètres et représente 3 oiseaux : le milan royal, la pie grièche écorcheur et le balbuzard pêcheur. Il a fallut quatre jours à une équipe de spécialistes accrochés à des cordes pour la dessiner. Oeuvre éphémère, elle devrait être visible durant cinq à six ans. Un projet original et écologique qui devrait attirer quelques touristes dans la région.

P1240601

P1240603

P1240611

P1240613

P1240614

Nuit sur l’aire de Villerest.

Mardi 22 septembre 2015.

L’employé communal passe encaisser le forfait pour la nuit (5€50) tous les matins.

Nous continuons notre route vers le sud, le GPS nous fait passer par une route improbable où nous croisons de drôles de piétons … arrêt photo obligatoire.

P1240623
Je cible plusieurs aires pour la nuit mais aucune ne nous convient (Viviers, Donzère, Bourg-Saint-Andéol).
Pour une fois, je pense au guide France Passion et nous sommes très bien accueillis (gratuitement comme c’est l’usage) au Domaine de l’Olivet, à Bourg-Saint-Andéol.

P1240625

Nuit France Passion sur le Domaine de l’Olivet à Bourg-Saint-Andéol.

Mercredi 23 septembre 2015.

Nous sommes attendus ce matin pour prendre un petit café sous la tonnelle. Notre hôtesse, d’origine belge, nous conte un peu l’histoire familiale du domaine viticole, cela fait plus de vingt ans qu’elle y accueille des camping-cars. Nous parlons de tout et de rien, de tous ses chats qui sont de vrais petits voyous, mais aussi d’huiles essentielles que nous aimons utiliser, nous promettons de lui envoyer par courrier à notre retour le titre d’un de nos livres assez complet traitant de ce sujet. En pleine période de vendange, elle n’a plus de bouteilles à vendre, zut ! Elle nous a même raccompagnés jusqu’au camping-car, vraiment une dame charmante et une parenthèse bien agréable.

 

P1240628

P1240630

P1240631

P1240632

P1240634
Nous continuons la descente et je sélectionne quelques aires qui nous permettraient de passer la soirée au bord de la mer : Martigues, Sausset-les-Pins et Carro, que nous connaissons déjà.
Les cheminées fumantes et les énormes cuves de pétrole de Martigues nous invitent à passer notre chemin. L’arrivée par la route à Sausset-les-Pins est magnifique mais l’aire ne nous fait pas rêver, des emplacements pour 4 poids lourds y sont réservés et laissent aux camping-caristes une vue bien médiocre. L’aire de Carro affiche complet. Nous revenons donc stationner sur l’aire de Sausset-les-Pins et partons faire un petit tour au centre-ville, au port et à la plage qui n’étaient finalement pas si éloignés.

P1240635

P1240636

P1240638

P1240640

P1240643

 

P1240642

P1240644

P1240654

P1240648

P1240650

Nuit sur l’aire gratuite de Sausset-les-Pins.

Jeudi 24 septembre 2015.

Nous prenons la route de Sainte-Maxime qui nous avait laissé un excellent souvenir en 2006. Mais l’aire de l’époque est équipée de barres de hauteur. La nouvelle aire est loin du centre ville et ne nous donne pas envie de rester. Nous nous arrêtons le long de la mer et déjeunons avec le doux bruit des vagues. Plaisir « volé » car des panneaux interdisent partout le stationnement aux camping-cars. Il faut avouer que s’ils y étaient autorisés, ils envahiraient tous les bords de mer. Sur cette côte, le seul stationnement sans souci est au camping et c’est ce que nous ferons dès notre arrivée à Villeneuve-Loubet.

P1240657

P1240658

P1240661

P1240664

P1240663

P1240670

P1240672

Nuit au Camping des Maurettes de Villeneuve- Loubet.

Vendredi 25 au lundi 28 septembre 2015 au Parc des Maurettes.

Quelques clichés de nos balades « avec chauffeur » … mais là, j’avoue, on a un peu triché, le camping-car nous ayant sagement attendu au camping.

Vieil Antibes :

 

P1240687

P1240685

P1240699

P1240702

P1240706

P1240707

P1240709

P1240708

Nous n’avions jamais vu de yachts aussi gigantesques, de loin, nous avons d’abord pensé à des paquebots de croisière …

 

P1240714

P1240716

P1240720

P1240721

P1240724

P1240733

P1240737

P1240738

P1240747

P1240752

P1240753

P1240756

P1240759

P1240764

P1240766

P1240767

P1240770

Il y avait un mariage à la Cathédrale Notre-Dame-de-la-Platea.

P1240772

P1240774

P1240775

Gourdon, classé parmi les plus beaux villages de France, perché sur un pic vertigineux de 760 mètres et animé par de nombreux artisans, verreries d’art, poteries …

 

P1240826

P1240807

P1240817

P1240812

P1240819

P1240824

P1240822

 

P1240834

Au retour, nous croisons le rond point Coluche, situé près du lieu où il eût son accident de moto fatal en juin 1986 …

 

P1240841

P1240842

P1240844

Sentier des douaniers du Cap d’Antibes. Départ du parking de la Garoupe où les camping-cars peuvent également stationner. Malheureusement, après une vingtaine de minutes de marche, le sentier a été fermé pour cause de mer forte et nous avons dû rebrousser chemin.

 

P1240854

P1240856

P1240859

P1240863

P1240868

P1240874

P1240880

P1240884

P1240886

P1240888

P1240892

P1240895

P1240896

P1240906

P1240910

Juan les Pins :

 

P1240920

P1240919

P1240921

P1240928

P1240930

P1240932

P1240933

P1240934

Mardi 29 septembre 2015.

Nous quittons le camping. Déjà d’autres vacanciers sont prêts à s’installer à notre place …
En route pour Puget-Théniers où nous avons rendez-vous pour visiter une maison. Nous avons du mal à nous résigner à abandonner le projet de déménagement dans le sud.
Nous nous installons sur l’aire où nous avions déjà stationné en mai dernier. Le paiement s’effectue à l’accueil du camping voisin (4€ par jour – borne d’eau gratuite).

P1240960

P1240958
La maison est située à la sortie du village en direction d’Entrevaux. Bel environnement, maison atypique en pierre, dotée d’une terrasse avec une vue magnifique. Mais, il y a des mais bien sûr, notamment la nécessité de création d’une salle de bains, des travaux à l’entrée de la cave qui semble s’inonder en cas de fortes pluies (l’eau descendant certainement à flots de la montagne). C’est aussi une maison jumelée dos à dos. L’autre partie vient d’être achetée pas des Niçois qui comptent en faire une résidence secondaire pour y accueillir pendant les week-ends et vacances, enfants et petits-enfants. Il faudrait donc partager le chemin d’accès et peut-être le calme …

 

P1240966
Nous avons rendez-vous avec une autre agence demain matin afin de visiter un appartement en centre-ville et une autre maison proche d’Annot.

En attendant, petite balade dans le village de Puget-Théniers.

 

P1240976

P1240983

P1240984

Nuit sur l’aire de Puget-Théniers.

Mercredi 30 septembre 2015.

Petite fraîcheur mais un beau soleil ce matin. Nous partons à pied, longeons le camping flambant neuf et traversons le pont de Puget.

P1240973

P1240975
L’appartement a été entièrement rénové, il est superbe. La décoration est tout à fait à notre goût. Par contre, un tout petit balcon. Et comme nous nous en doutions, Alain sent tout de suite qu’il y tournerait comme un lion en cage, moi aussi un peu, j’avoue.
Puis l’agent immobilier nous conduit en voiture pour faire la seconde visite. C’est une maison très récente, de plain-pied et située, elle aussi, dans un superbe environnement. Il faudrait néanmoins entreprendre quelques travaux pour garer le camping-car sur le terrain de 2100 m2 et pour être à notre goût, toute la décoration est à refaire, même s’il n’y a ni urgence ni obligation. Papier peint à enlever, peinture à appliquer, placards à installer, cuisine à finir d’aménager. Se délester de la moitié de notre surface habitable, doubler le temps de trajet pour aller travailler mais nous rapprocher de fiston, quitter notre terne banlieue parisienne et profiter jour après jour d’une vue de rêve quasiment imprenable  …

 

P1250002
De retour au camping-car avec le cerveau quelque peu retourné, nous repartons vers Annot, proche de la maison que nous venons de visiter. L’aire ombragée et gratuite est très agréable.

 

P1250025

P1250023

Nous déjeunons et ne nous attardons pas trop. Il nous faut prendre la route du retour si nous voulons nous rendre au salon du camping-car du Bourget pour son dernier week-end d’ouverture.

Néanmoins, quelques courtes pauses sont parfois irrésistibles …

 

P1250027

P1250033

P1250037

P1250038

P1250042

P1250040

Nuit sur l’aire gratuite de Pélissanne.

Jeudi 1er octobre 2015.

Sur l’aire de Pélissanne, quelques profils de camping-cars sont dessinés au sol afin de marquer les emplacements qui leur sont réservés mais le soir venu, c’est une quantité impressionnante de véhicules de loisirs qui occupait la moitié de cet immense parking.

 

P1250044

P1250043

En soirée, nous faisons halte sur l’aire de Saint-Pourçain sur Sioule qui est pleine à craquer.

Nuit sur l’aire gratuite de Saint-Pourçain sur Sioule.

Vendredi 2 octobre 2015.

Les cols verts sont de plus en plus nombreux. Je descends les prendre en photo, ils ne bougent pas d’une plume. Il ne faudrait pas nous prier pour rester ici aujourd’hui, comme toujours le temps file trop vite mais la vie est toujours aussi belle en camping-car …

 

P1250058

Et c’est sous un soleil resplendissant que nous rejoignons la capitale et ses bouchons.

A notre retour, soit le 3 octobre, des pluies diluviennes d’une intensité sans précédent ont malheureusement endeuillé la côte d’azur et défiguré certains quartiers. Nicolas n’a eu à déplorer aucun dégât mais nous sommes de tout coeur avec les sinistrés et pensons bien à eux.