En attendant impatiemment les prochaines vacances pour une nouvelle virée en camping-car, il m’a fallu traverser une étape incontournable : un changement de décennie.
Je suis devenue d’un seul coup cinquantenaire et ce n’est pas facile à digérer …
Un peu plus pour fêter dignement l’évènement que pour me consoler, mes hommes m’ont fait la jolie surprise d’un déjeuner-croisière sur les Bateaux Parisiens.
Par chance, il faisait un temps magnifique et nous voilà donc partis en voiture.
Quelle ne fut pas ma surprise en arrivant sur le parking de l’embarcadère (mis gracieusement à la disposition des convives pendant les 3 heures que nécessitent la petite croisière) d’y voir un camping-car allemand stationné, quasiment aux pieds de la Tour Eiffel, c’est donc possible …

La circulation étant particulièrement fluide, nous sommes arrivés un peu en avance et du coup, nous en avons profité pour faire une petite balade sous la Tour Eiffel et l’esplanade du Trocadéro …

La Tour est actuellement en travaux de modernisation du premier étage.
Le chantier doit durer environ 18 mois, et entre autres, il y aura un plancher en verre.
Voici quelques clichés qui marqueront quand même l’évènement :

Nous voilà de retour sur le quai d’embarquement, prêts à prendre la Seine.
Pas de panique ! Nous disposerons de gilets de sauvetage sous nos sièges …

Repas très  agréable et copieux tout en admirant au fil de l’eau quelques monuments de la capitale qui avouons-le « chauvinement », est l’une des plus belles du monde (même si je ne connais que trop peu les autres, na !), mais j’espère quand même encore, malgré mon grand âge, en visiter quelques autres en camping-car …
Le soleil n’a malheureusement pas été mon allié pour les photos puisqu’elles ont toutes de vilains reflets, en voici quelques unes tout de même :

Un chanteur a entonné des refrains romantiques pendant toute la durée de la croisière :  » La vie en Rose » ou  « New York, New York » au passage devant la statue de la liberté et même un « Joyeux anniversaire » accompagné de mon dessert avec heureusement seulement 1 grosse bougie « feu de Bengale »  et deux plus petites … ouf, presque sauvée du ridicule !

Il y avait aussi des photographes et nous avons eu droit à un « shooting ».
Chacun de nous photographié deux fois en solo, plusieurs clichés de nous trois, de nous deux … j’ai juste craqué pour une photo où je suis encerclée et « bisouillée » sur chaque joue par mes deux hommes. Elle ont toutes été imprimées et nous ont été présentées très joliment pendant le repas; je me demande ce qu’ils font de toutes celles qui ne sont pas vendues, nous étions tout de même assez nombreux sur le bateau, quel gâchis !

Et nous voici déjà au terme de notre petite balade …

 

Week-end suivant, suite des « festivités » à Disneyland, enfin plutôt à Walt Disney Studio que nous n’avons pas encore eu l’occasion de visiter.
Disneyland fête cette année son vingtième anniversaire et offre à tous une entrée gratuite pour les 2 parcs, à condition de s’y rendre dans la semaine suivant sa date d’anniversaire.
Je m’étais inscrite sur internet il y a plusieurs mois et j’avais rapidement réceptionnée mon entrée à télécharger et à imprimer. Dans la semaine qui a précédée mon anniversaire, j’ai même reçu un petit mail de rappel …
C’est bien sûr une belle et riche idée marketing puisque l’on n’ y va rarement seul et qu’on est toujours tenté par une chose ou une autre; en arrivant, il faut déjà payer le parking, 15€ pour les voitures et 30€ pour les camping-cars. A ce prix, on peut y passer la nuit et je crois même plusieurs nuits si nécessaire (il n’y a pas de barrière à la sortie). Mais en voisins, nous avons fait le trajet en voiture.

Avant de partir, j’ai bien sûr consulté les avis sur internet, ce parc semble être destiné à une clientèle plus adulte. Nous adorons le cinéma et choisissons donc d’y passer la journée. A l’entrée, au moment de valider nos billets, l’hôtesse semble presque nous annoncer un mauvais choix : « Attention, vous ne pourrez plus vous rendre sur l’autre parc ».
En fait, j’ai déjà acheté un deuxième billet pour Alain à un tarif préférentiel à mon comité d’entreprise. Malheureusement, il permet l’accès à un seul des 2 parcs. Je n’avais pas vu que mon billet « anniversaire » me permettait d’accéder aux 2 parcs. De plus, j’étais persuadée que nous n’aurions pas le temps de visiter les 2 dans la même journée.

Dès l’entrée, le décor grandiose est planté. Au fond,  la fameuse colline de Hollywood …

Quelles impressions alors ? Beaucoup plus petit que le parc Disneyland, on en a assez vite fait le tour. L’entrée est au même prix et c’est là que le bas blesse … moins magique, pas si bien entretenu (bien qu’il ait été construit dix ans plus tard). De plus, il ferme ce soir à 19 heures alors qu’à côté, la fête va encore battre son plein jusqu’à 22 heures, non vraiment, c’est un peu l’arnaque. Je suppose que le but est de vendre un ticket d’accès aux deux parcs un peu plus cher, OK, mais dans ce cas, l’entrée simple à Walt Disney Studio devrait être facturée un peu moins chère.
Deux attractions ont fermé à 16h30 alors que plusieurs séances affichaient complet dans l’après-midi, « Animagique » et « Moteurs Action ».
Nous avons beaucoup apprécié « Cinémagique » et « Studio Tram Tour ».
« Armageddon » n’a pas été à la hauteur de notre attente et « The Tower Zone » beaucoup trop rapide pour une attente aussi longue et ennuyeuse. Car contrairement au souvenir que j’ai gardé du parc voisin, les animations et décors qui aident à patienter si longtemps sont quasi inexistants. De plus, certaines personnes étaient munies de billets coupe-file  appellés FASTPASS. Un service qui vient se rajouter à la facture et qui permet à certains de passer devant tout le monde alors que nous faisons le pied de grue depuis plus d’une heure …
Malgré ces critiques un peu grinçantes mais néanmoins fondées, nous avons malgré tout passé une bonne journée, cependant, la comparaison est de taille entre les 2 parcs.
En fin de journée, avec mon billet, je peux migrer vers Disneyland, celui que nous connaissions et que je n’avais pas revisité depuis une dizaine d’années environ. Alain va se balader à Disney Village et en  profite pour s’offrir une petite crêpe en m’attendant …
Et là, mes 50 ans s’envolent, je retombe immédiatement sous le charme. Bien sûr, il y a beaucoup trop de monde, les files d’attente sont interminables… mais quels décors !
Je ne me souvenais pas que le château de la Belle au bois dormant était si beau … l’appareil photo se réveille tout d’un coup et crépite jusqu’à la tombée de la nuit …
Même si c’est un endroit complètement artificiel, c’est une fabuleuse visite à faire au moins une fois dans sa vie … mais en semaine et en dehors des vacances scolaires si possible !