Comme nous étions cette année là en congés fin juillet jusqu’à la mi-août, nous avions décidé de nous éloigner des aires bondées de l’hexagone. Bonne initiative puisque nous avons souvent bivouaqué tranquilles dans de jolis sites. Tenant un journal de bord depuis 2003, date d’achat de notre Hymer, il a été assez facile de retrouver les détails de notre périple.

Lundi 23/07/2007 :
Nous descendons par TOURS et faisons halte sur l’aire de DISSAY, peu avant Poitiers.

Mardi 24/07/2007 :
Le lendemain, nous essayons de nous arrêter à HENDAYE mais l’aire affiche complet, nous faisons juste la vidange et prenons la route de l’Espagne. La nationale est belle bien que bordée de villes très industrielles et à vrai dire plutôt vilaines. Après VITORIA, nous quittons la nationale et bifurquons sur un petit village « PUEBLA DE ARGANZON » où nous stationnons pour la nuit près d’une zone résidentielle.

Mercredi 25/07/2007 :
Nous reprenons la route de BURGOS.
Arrivée à CANIZO DE CAMPOS, le tout petit village natal de ma maman, je n’y suis pas revenue depuis 1983, séquence émotion. Nous dormons dans la cour de la maison d’un de mes oncles.

En arrivant, nous stationnons à l’entrée du village, le long de l’église.
L’église de Canizo de Campos. Le clocher ressemble un peu à celui de l’église des Saintes Maries de la Mer.
La maison de mes grands parents.

Jeudi 26/07/2007 :
Nous repartons le lendemain matin et mettons le cap sur FREIXO DE NUMAO où se trouve la première aire de Camping-Car ouverte au Portugal.
Nous traversons de magnifiques paysages dans la région du Douro, des vignes à flanc de coteaux, des champs d’oliviers et de pins : après la rudesse des paysages aux alentours de Canizo, le contraste est saisissant.Le GPS nous fait traverser des petits villages étroits et des chemins de mulets. Nous abandonnons finalement ce parcours et retrouvons l’aire par nos propres moyens. Elle est spacieuse,calme, gratuite et on peut disposer de l’électricité. Elle se situe juste à côté du terrain de football, un peu plus bruyante donc lors des matchs et entraînements.

Vendredi 27/07/2007 :
Bonne nuit réparatrice. Le soir, la température est devenue beaucoup plus agréable. Je crois que nous avons eu de la chance cette année là, il a fait moins chaud que d’habitude.
Nous prenons la route de la mer, nous avons environ 200 kms à parcourir.
En arrivant, drapeau rouge, grosses vagues, brume et vent … nous sommes un peu déboussolés.
Balade le long de l’océan jusqu’aux Moliceiros, de jolies barques de pêcheurs typiques de la région.

Puis nous rejoignons un parking près du port où nous passons la nuit.Nous avons quand même vue sur la mer.

Samedi 28/07/2007 :
Encore une bonne nuit. Vanille a juste aboyé un peu sans doute à l’arrivée des pêcheurs à l’aube.
Nous prenons la route d’ AVEIRO et stationnons sur un immense parking, puis visite de cette jolie ville.

Nous souhaitons continuer par la plage de COSTA NOVA mais de gros bouchons nous conduisent finalement au parc de BURACO. Il y a une route étroite et en lacets puis nous stationnons sur un parking en terre battue près d’un ancien palais transformé aujourd’hui en hôtel. L’accès du parc est payant, 5€, belle fontaine pour le plein d’eau, pas de vidange possible. Très jolie balade.

Nous stationnons dans ce magnifique parc.
La fontaine qui nous alimente en eau fraîche, comme souvent au Portugal.

Dimanche 29/07/2007 :
Après un petit déjeuner dehors et un peu de rangement, nous reprenons la route. Vers midi, en traversant un village, nous sommes attirés par une odeur délicieuse et une file d’attente impressionnante. Arrêt, les gens attendent en fait pour acheter des poulets rôtis à la portugaise c’est à dire coupés en deux, ouverts et grillés, délicieux !
Nous traversons LORVOA mais pas de place pour stationner, il y a un marché et la ville est très étroite et escarpée, à certains endroits nous n’avons guère plus d’ 1 cm de chaque côté du camping-car pour passer !
Nous arrivons dans la grande ville de FIGUEIRA DA FOZ en début d’après-midi sous un soleil de plomb, la chaleur commence à grimper sérieusement. Nous stationnons sur un immense parking bétonné juste avant le port et le long des plages, vue sur la mer. Beaucoup de camping-caristes portugais venus passer le week-end, pêcheurs, mouches, odeurs de sardines … Le soir, belle balade le long de la plage très aménagée, nous dînons d’un sandwich chaud au chorizo acheté à des forains non loin du camping-car et au retour, nous dégustons d’énormes churros fourrés.

Lundi 30/07/2007 :
Nuit calme et fraîche. départ vers midi, fin du week-end et presque tous les campings-cars sont partis.
Nous partons pour BATHALA où se trouve une très belle aire de vidange ultra moderne. Après la vidange, nous nous garons à l’ombre près du monastère et déjeûnons. Puis nous prenons la route de NAZARE mais pas de possibilité de se garer : un cirque occupe la place habituelle des campings-cars et il y a des barres de hauteur à l’entrée de parkings déserts; après de nombreuses tentatives, nous abandonnons à regret et fuyons vers PENICHE.
Les campings-cars s’installent sur une immense falaise sauvage sur le site de Cabo Carveira, c’est sublime !
Avec vue sur l’océan tous azimuts, au grand air, nous sommes au paradis des campings-caristes !
Des chemins plus ou moins praticables sont dessinés, des poubelles sont installées un peu partout.
Quelques promeneurs en voiture viennent également se rafraîchir et profiter de la vue.
Nous dînons dehors.
Mardi 31/07/2007 :
Nuit calme et température parfaite. Seuls les moustiques viennent troubler nos nuits, nous sommes piqués un peu partout et décorés de gros boutons rouges qui grattent un peu …
Farniente, balade en ville autour des remparts, quelques courses au supermarché, passage près d’un lavoir où beaucoup de femmes font leur grande lessive …
Mercredi 01/08/2007 :
Petit à petit, nous sommes encerclés par des campings-cars français. Nous quittons ce lieu magique pour OBIDOS qui se trouve à 26 kms. Nous stationnons sur un grand parking sous l’acqueduc, d’autres campings-cars sont installés mais nous ne sommes pas les uns sur les autres comme c’est le cas à cette période en France. Visite de la ville qui est splendide. Du 2 au 14/08 va se dérouler un festival d’opéra. Au cours de notre balade du soir, nous assistons à une répétition sur la scène installée dans l’enceinte du château.
Entrée de la ville.
Jeudi 02/08/2007 :
Lever tardif. Température toujours excellente la nuit et le matin, soleil toujours aussi bleu.
Nous repartons nous balader en ville et déjeunons dans un petit resto au frais et au calme dans une charmante cour ombragée.Sardines grillées pour Alain, Bacalhau pour moi arrosé d’un petit rosé de Mateus que nous découvrons avec plaisir. Au cours de notre balade, nous goûtons à la liqueur au chocolat.
Puis nous reprenons la route vers CALDOS DA RAINHA puis BATALHA où nous effectuons la vidange et où nous passerons la nuit. Balade en ville, elle est toute pavée, puis autour du monastère finement sculpté.
Vendredi 03/08/2007 :
Ce matin, visite de l’intérieur du monastère, il y fait bien frais, à l’extérieur, c’est la fournaise. Après un déjeuner froid, nous rejoignons FATIMA, le LOURDES Portugais. Le site est très joli. Une extension est en construction.
Départ vers 18h pour PRAIA DA VIERRA, station balnéaire, nous stationnons le long d’un chenal sur un parking. Barbecue. Balade. Le soir, nous sommes au calme après le départ des voitures. D’autres camping-cars sont garés devant et derrière nous mais encore là, pas de fortes concentrations.
Le Portugal semble encore une destination tranquille pour les campings-caristes, du moins à cette saison.
Samedi 04/08/2007 :
Au réveil, petit saut jusqu’à la Pastelleria (pâtisserie). Les croissants Portugais sont moins fins mais énormes.
Nous partons en début d’après-midi avant d’être envahis par les voitures.
Arrêt courses, puis retour sur FIGUEIRA DA FOZ. La température est bien plus agréable que le week-end dernier. En soirée, balade en ville, les restos sont bondés, beaucoup de bruit et d’animation.
Dimanche 05/08/2007 :
La brume tombée hier soir ne s’est pas levée. Nous avons même entendu la corne de brume au coucher pendant une bonne demi-heure. A midi, resto en ville très sympa. Encore des sardines grillées pour Alain, j’ai choisi un plat à base de lotte et de riz. Au Portugal, les plats sont très, très copieux, alors plus de place pour le dessert.
Lundi 06/08/2007 :
Nous reprenons la route … du retour cette fois-ci. Nous passons la frontière de VILAR FORMOSO vers 16h30. Détour chez ma tante à SALAMANQUE, nous rentrons le camping-car dans l’allée du jardin.
Mardi 07/08/2007 :
Passage de la frontière à IRUN vers 20h30. Nous dormons sur un des nombreux parkings.
Mercredi 08/08/2007 :
Le parking s’anime vers 10h. Nous faisons quelques courses avant de partir. Nous comptons faire une halte au bord de la mer, au Vieux Boucau ou à Saint Girons mais toutes les aires et campings affichent complet.
Nous nous arrêtons pour déjeuner dans un joli petit village avant SAINT GEOURS DE MAREMNE.
Nous tentons à nouveau notre chance à Mimizan-Plage où nous trouverons une place in-extremis. L’aire a été réaménagée entièrement depuis notre visite de l’an passé. Elle coûtait alors 10€20 par jour en saison.
Nous y sommes retournés en septembre 2010, elle était passée à 12€, paiement avec carte bleue. Elle est juste à côté des immenses plages.
Jeudi 09/09/2007 :

Halte chez nos amis de BORDEAUX.

Vendredi 10/09/2007 :
Départ vers 11h30. Etape à l’aire de SAINTE MAURE DE TOURAINE.

Samedi 11/09/2007 :
Arrivée à GOUSSAINVILLE en fin d’après-midi.

Il nous reste beaucoup d’autres régions à visiter au Portugal, c’est sûr, nous y retournerons car c’est une destination encore très agréable en camping-car.