Vendredi  18 mai 2012 :

La météo annonce du mauvais temps jusqu’au milieu de la semaine prochaine sur presque toute la France, impossible d’échapper à la pluie.
Avec l’aide du site de la météo à 12 jours qui s’est jusqu’à présent révélé assez fiable, j’ai donc étudié  le meilleur rapport soleil / kms et nous voici en Bretagne !
Les vacances sont posées longtemps à l’avance et nous devons composer avec la météo du moment. Mais c’est un des avantages du camping-car, pas de réservation donc jusqu’à la dernière minute, possibilité de changer de destination, et il y a tant à voir …
Nous avons voyagé au sec jusqu’à notre première étape  : Josselin, une des petites cités de caractère de Bretagne. En arrivant, un rapide petit tour avec Vanille, beaucoup de maisons anciennes à pans de bois, des rues pavées, un château, un musée de poupées, le canal de Brest à Nantes avec une écluse, des commerces, restaurants et crêperies, bref, chouette programme de balades pour demain …
L’aire de stationnement gratuite peut accueillir une cinquantaine de camping-cars; elle est située tout près du centre-ville. En face, l’emplacement pour effectuer la vidange est également très pratique et situé dans un joli cadre fleuri et paysagé (borne payante : 2€05 par carte bancaire) .

Samedi 19 mai 2012 :

Nuit très calme sur l’aire. Ce matin, quelques voitures viennent stationner, leurs propriétaires, paniers sous le bras nous font espérer un petit marché. Petit à petit, le trafic s’intensifie et ne nous laisse plus de doutes.
C’est effectivement un beau marché qui attire les foules. Beaucoup de tentations qui sentent divinement bon … Surtout à ne pas manquer : des crêpes exceptionnellement délicieuses, la file d’attente est longue mais le couple qui les fait a les mains brûlées et est donc facilement repérable,  les pauvres, j’espère qu’ils gagnent bien leur vie, ils le méritent !
A notre retour, la pluie se met à tomber. L’après-midi, nous partons donc à l’assaut de la ville sous nos parapluies. Visite guidée du château car il est  habité. Un peu d’histoire, quelques anecdotes, un joli parc et une belle vue sur la rivière et les environs. Nous visitons également le musée des poupées. A l’origine, la collection personnelle de l’arrière grand-mère de l’actuel propriétaire et des dons au fil du temps. Bien qu’ils ne soient pas vraiment comparables, j’avais préféré celui du Tréport (ici).
Josselin est une très jolie étape.

Dimanche 20 mai 2012 :

Fait assez rare en dix années de pratique du camping-car : la nuit n’a pas été calme.
A l’exception de quelques coups de klaxon et d’une nuit tellement ventée aux Pays Bas que nous avions été contraints d’aller nous abriter plus loin, nous avons toujours passé des nuits paisibles. Il est vrai que nous portons toujours une attention particulière à notre lieu de stationnement le vendredi et le samedi soir. Vers 2h30, nous avons été réveillés par quelques voix, classique, nous avons d’abord pensé à des amis se disant au revoir. Mais petit à petit, un regroupement de plus en plus important s’est formé devant la petite chapelle située derrière l’aire.
Musique et boissons, on ne sait jamais trop comment cela peut évoluer … Il m’a semblé que l’intérieur de la chapelle avait également été investi mais Alain n’était pas de mon avis. Le camping-car voisin a quitté les lieux assez vite.
La petite fête s’est terminée vers 5h30, sans encombres heureusement.
Et ce matin, plus aucune traces, tout semble avoir été nettoyé et rangé …
Du coup, réveil tardif, le ciel est bien gris mais il ne pleut pas. Dans la matinée, des personnes sont venues nettoyer l’intérieur de la petite chapelle et finalement, nous pensons qu’elle a servi de salle des fêtes. Si nous l’avions su, nous aurions peut-être mieux dormi …
Nous prenons la direction de Malestroit , autre petite cité de caractère à une demi-heure de route. L’aire se trouve à côté du camping municipal. Devant nous, un joli parc, derrière un stade, l’environnement est verdoyant mais l’aire a été récemment aménagée avec une sorte de sable damé et avec la pluie, c’est très salissant … Elle peut accueillir une vingtaine de CC et elle est gratuite. Pour effectuer la vidange, il faut prendre deux fois à droite en sortant de l’aire, c’est à côté des sapeurs pompiers et entièrement gratuit.
En fin d’après-midi, nous partons nous balader mais il pleut encore … Le long du canal, nous croisons des touristes à bord de bateaux fluviaux, Alain est très attentif car il rêve d’en louer un depuis assez longtemps …
Nous visitons la maison de l’eau et de la pêche. A côté, une autre aire dans un joli cadre. En fait, les CC peuvent se garer à plusieurs endroits dans cette ville où ils sont les bienvenus.

Lundi 21 mai 2012 :

C’est la pluie qui nous a réveillés cette nuit et nous avons mis le chauffage … quel joli mois de mai !
D’après le bulletin météo d’hier soir, la situation devrait s’améliorer cet après-midi, on y croit !
Après la vidange, nous prenons une jolie petite route qui nous conduit à Rochefort en Terre classé parmi les  » plus beaux villages de France ». Il faut le traverser pour accéder au parking payant ( 2€20 les 24 heures). Un autre parking en contrebas est plus principalement réservé aux CC mais il est actuellement en travaux.
Après déjeuner, nous allons arpenter ce joli village encore très calme à cette saison. Bien sûr aucun fil électrique apparent, de magnifiques enseignes pour ma collection et une église qui s’énorgueillit d’être l’une des plus belles de la région.

Après cette charmante balade, nous prenons la route de Questembert.
J’avais lu sur un blog avant de partir que l’aire semi-ombragée était située en face d’un lac. Mais une nouvelle aire payante a été créée à l’entrée du camping, près du lac mais sans la vue et assez loin du centre-ville. Elle est déserte. Nous passons notre chemin.
Nous essayons ensuite plusieurs aires alentour qui ne nous plaisent pas et las de nos recherches, nous nous arrêtons au barrage d’Arzal, sur l’estuaire de la Vilaine; un petit film qui nous avait été projeté à la maison de l’eau et de la pêche de Malestroit nous l’avait fait découvrir et nous avait sensibilisés sur sa passe à poissons. Il s’agit d’un dispositif qui permet aux poissons migrateurs de franchir le barrage. Différentes installations en fonction des espèces.

Mardi 22 mai 2012:

Nous étions 5 CC sur l’aire, enfin plutôt un parking, nuit très calme.
Visite de l’extérieur du barrage ce matin, plaisante et bien agencée. Malheureusement, la passe à poissons ne se visite que l’après-midi à partir de 15 heures et jusqu’à 19 heures.
Ce serait le plus grand barrage d’Europe situé sur un estuaire.

 

 

Puis nous prenons la route de Vannes mais nous ne trouvons pas l’aire privée seulement celle du camping et celle du centre commercial qui sont loin du centre. Direction Locmariaquer, il y a des travaux et nous avons  des difficultés à reconnaître les lieux et à retrouver le bivouac idyllique où nous avions dormi en 2003. La toute petite aire qui affichait déjà complet à l’époque n’existe plus, à la place, il y a un camping. Nous retrouvons notre lieu de stationnement qui est désormais interdit à la pointe de Kerpenhir …
Ah l’époque bénie des pionniers du camping-car … les petits veinards ! Nous sommes aujourd’hui si nombreux !
Dépités, nous continuons vers Quiberon et faisons halte sur l’aire de Carnac. Après déjeûner, nous partons revoir les menhirs et dolmens qui se trouvent non loin de l’aire. Le petit train est prêt à partir et nous le prenons avec Vanille. Pendant la balade, nous repérons un petit parking face à la mer et projetons de venir y déjeuner le lendemain; nous découvrons aussi que les alignements se succèdent sur quelques 4 kms.  Puis nous faisons un petit tour dans le village et commandons des crêpes à emporter pour le soir.
Comme des immeubles sont en construction juste à côté de l’aire, nous nous demandons si elle va perdurer et  posons la question à un commerçant qui nous a répondu que la mairie leur aurait assuré qu’elle allait être rénovée et conservée. Tous les proches commerçants ont mis en avant que ce serait presque une question de survie pour eux, qu’ils comptaient sur la clientèle des camping-caristes présente presque toute l’année.

L’aire gratuite de Carnac. Borne pour l’eau 2€.

Mercredi 23 mai 2012 :

Nous quittons l’aire pour une petite visite des différents sites des alignements. Nous allons prendre le temps de les visiter à notre rythme, il y a un grand parking au niveau de celui de Kermario.
Nous sommes admiratifs face au travail de nos lointains ancêtres capables sans machines de transporter et mettre en place des pierres aussi gigantesques …

Puis nous allons nous installer sur le parking de la plage du Men Du entre Carnac et La Trinité sur mer. Il est interdit aux CC de 22h à 8h et n’est pas très grand mais nous sommes hors saison et tout est plus facile. Il se trouve face à un ilôt accessible à marée haute par une bande de sable. La première photo a été prise hier après-midi du petit train, mais ce midi, c’est marée basse.

Cuisine face à la mer …

Après une belle promenade digestive jusqu’à la petite île et sous un magnifique ciel bleu,  nous levons le camp en direction de Quiberon. L’aire a changé depuis notre visite en 2003. Une borne automatisée a été mise en place, un compteur affiche le nombre de places restantes, il y en a 100 au total. Quelle que soit l’heure d’arrivée, elle est facturée 6€  jusqu’à 11 heures le lendemain matin et limitée à 3 nuitées.  Magnifique environnement, nature et mer à perte de vue …
Après notre installation, nous partons faire une très belle balade sur la côte sauvage, les paysages sont grandioses.

Au fond, l’aire de CC.

En soirée, nous repartons en balade et assistons au coucher du soleil, c’est beau !
Et grâce à cette aire privée qui fait de nous des privilégiés, il ne faut pas bouder son plaisir !

Jeudi 24 mai 2012 :

Départ pour Auray. Nous serions bien tentés de rester encore un peu mais nous sommes toujours curieux de voir la suite. Quelques autres beaux points de vue sur la côte sauvage, mais là, nous ne sommes plus les bienvenus. Il y a quelques parkings mais ils sont équipés de barres de hauteur … on ne peut pas tout avoir mais quand même, pas moyen de prendre une petite photo.
A Auray, c’est le parking Athéna qui accueille les campings-car près du centre-ville, nous n’avons pas vu d’aire de vidange. Il commence à faire très chaud. Après le presque hiver, nous voici en plein été.
Au début de notre visite, nous sommes un peu déçus. Auray était pourtant renommée.
Un petit coup d’oeil sur les cartes postales … il y a un port …
Nous avançons et au détour d’une rue, il s’offre à nous …

Après d’excellentes moules-frites en terrasse, nous rentrons par la rue du château, où sont installés de nombreux artisans et artistes. Charmante petite balade.

La semaine passe très vite, et nous souhaitons la terminer au bord de la mer; nous prenons la direction de Port Louis où se trouve une aire de campings-cars.
La première aire à l’entrée de la ville est face à une plage, mais elle affiche complet. Nous continuons jusqu’à l’aire des remparts, il y a de la place, elle fera l’affaire pour cette nuit. Nous nous installons et après dîner, nous allons faire une balade le long des remparts, le centre-ville nous semble très éloigné mais une jolie  petite plage est juste à 5 minutes. En cette douce soirée, beaucoup de familles y sont installées, pique-niquent, jouent, d’autres pêchent, le bonheur en toute simplicité, avec ces températures estivales, on se croirait plutôt dans le midi …
L’aire est équipée d’un horodateur, le tarif est de 5€ en basse saison soit jusqu’au 31 mai et 10 € jusqu’au 15 septembre. L’eau est gratuite. L’électricité aussi. Elle peut accueillir une bonne vingtaine de CC, peut-être même un peu plus en se serrant un peu.

Au retour, conversation avec un camping-cariste grand voyageur qui s’est rendu plusieurs fois jusqu’au cercle polaire. Il nous fait rêver de grands espaces sauvages, de rennes, de phoques et de grèbes … Bonne nuit  …

Vendredi 25 mai 2012 :

L’aire est très calme. Très peu de circulation, on entend juste les mouettes et la sirène d’un bateau de temps à autre. Alain pousse un peu les investigations et découvre que nous sommes en fait à deux pas du centre-ville. Il manque donc un petit panneau indicateur comme on en trouve pourtant assez souvent. Nous découvrirons également un peu plus tard que nous sommes seulement à quelques minutes à pied de la citadelle et de la grande plage …
Finalement, cette aire est idéalement placée !

Samedi 26 mai 2012 :

Ce matin, c’est jour de marché à Port Louis et c’est tout près. Comme celui de Josselin samedi dernier, c’est un très beau marché surtout tourné vers l’alimentaire, hummmmmmmmm ….

Un restaurant propose chaque samedi une petite dégustation de délicieux petits toasts présents sur leur carte, c’est le petit Nicolas qui nous les présente, il est adorable et déjà très professionnel :

Nous visitons également une expo très sympa dans la chapelle Saint Louis : Poisson Top Modèle.

En début d’après-midi, les camping-caristes commencent à affluer pour le long week-end de la Pentecôte. Des voitures se sont également garées sur l’aire et le ton monte un peu. Nous partons sans trop de regrets, nous avons profité de conditions idéales, soleil et calme.
Un détour un peu inutile nous fait passer la nuit à Château Gontier. Pas vraiment une aire mais plutôt un grand parking avec vue sur la Mayenne, une bonne vingtaine de CC y sont stationnés.
Le temps est menaçant et comme souvent sur le chemin du retour, nous sommes beaucoup moins motivés pour la balade, mais il faut bien rentrer pour pouvoir repartir alors, hauts les coeurs, et nous espérons à très bientôt !