Dimanche 16 septembre 2018.

Après une visite rapide de la maison, les propriétaires ayant un week-end chargé, nous quittons Annot et prenons la direction de Dignes-les-Bains. J’avais plus ou moins prévu de faire une halte pour visiter la Citadelle de Sisteron mais tous les parkings et aires sont complets, ce sera pour une autre fois, nul doute que nous reprendrons à nouveau la route de la côte d’Azur …

Petite pause non loin de Saint-André des Alpes :

P1040982

P1040983

Nous continuons vers Grenoble et tentons une halte au lac de Monteynard, sur l’aire intercommunale et parking mixte de Treffort. En ce dimanche après-midi ensoleillé, il y a un monde fou, mais heureusement la plupart des visiteurs sont sur le départ et nous trouvons une petite place sur le deuxième parking tout au fond. En soirée, le lieu sera beaucoup plus calme et nous profiterons d’une vue magnifique !

P1040985

P1040990

Nuit sur l’aire du lac de Monteynard – 12€ la nuit – paiement également à l’heure en journée

Lundi 17 septembre 2018.

Je fais ma petite virée matinale avec Héra jusqu’à l’entrée du site. Il y a une petite épicerie, un snack, une école de voile et de Kitesurf ainsi qu’une grande billetterie pour la réservation d’un bateau qui facilite l’aller ou le retour d’une randonnée de 5 heures autour du lac en traversant deux passerelles himalayennes, accessibles toute l’année. Elles seraient uniques en Europe. Ce lac artificiel est également un spot réputé de planche à voile et de Kitesurf. Comme à Villerest ou au lac du Der et certainement ailleurs, un village a été noyé lors de sa création.

P1040996

P1050004

P1050007

P1050010

Après avoir déplacé le ccar sur le premier parking afin de ne pas le laisser trop isolé et de nous être même branchés sur le 220V, nous partons juste faire la randonnée jusqu’à la première passerelle, appelée passerelle de l’Ebron, 4.5 kilomètres soit 9 aller et retour, ce sera déjà bien. Nous optons à l’aller pour le parcours sportif en forêt avec un peu de dénivelé et prendrons le parcours familial au retour.

P1050015

P1050025

P1050027

Il fait chaud et Héra n’est pas si bonne marcheuse, elle préfère butiner et renifler ça et là, nous ferons donc plusieurs pauses et la randonnée nous prendra plus de temps que prévu. Nous profiterons de quelques jolis points de vue sur le lac et les montagnes environnantes, et d’un site impressionnant aux abords de la passerelle. Nous l’avons traversée chacun notre tour, Héra n’ayant pas voulu y poser une seule papatte, le sol étant en acier galvanisé ajouré.

P1050031

P1050043

P1050044

P1050047

P1050051

P1050054

P1050059

P1050061

P1050045

P1050067

P1050076

Au retour, repos bien mérité avec toujours cette magnifique vue sur le lac ! C’est mon anniversaire aujourd’hui on m’a demandé si j’allais souffler mes bougies ou dîner dans un bon restaurant. Et bien non, je n’ai même pas pensé à embarquer la bouteille de champagne et le seul bon restaurant ouvert sur le site est fermé le lundi et de plus, ne propose aucun plat végétarien. Mais rien que d’être en vacances aujourd’hui avec cette vue sublime sur le lac suffit à me combler et me remplit de gratitude !

Nuit sur l’aire du lac de Monteynard.

Mardi 18 septembre 2018.

P1050087

Après avoir papoté un peu avec les voisins et effectué la vidange du ccar, nous calons le GPS sur Annecy, que j’avais envie de visiter depuis un bon bout de temps. Mais en arrivant, grosse déception, nous découvrons une très grande ville, d’énormes embouteillages et aucune possibilité de stationner le ccar. L’aire indiquée sur les guides est juste une borne de vidange, le parking contigü est désormais équipé d’une barre de hauteur, il y en a un autre indiqué avec très peu de places de stationnement. Finalement, d’embouteillages en embouteillages, nous bottons en touche et recalons le GPS sur l’aire de La Balme de Sillingy, ville très proche d’Annecy. J’ai bien vu qu’il y avait de nombreux campings autour du lac mais j’avais lu qu’ils étaient assez éloignés du vieux village d’Annecy qui était ma cible. Je ne doute pas que vous aurez quelques infos à ce sujet et nous retenterons peut-être une autre fois le détour mais dans notre imagination, cette ville était beaucoup plus petite qu’elle n’est en réalité. En stationnant sur l’aire de La Balme, un camping-cariste de région parisienne arrivé peu avant nous, nous conte sa même quête d’un stationnement à Annecy, et nous confirme que la deuxième aire était au complet.

P1050088

P1050090

P1050093

Nuit sur l’aire de La Balme de Sillingy – 7€ avec taxe de séjour et eau – horodateur – mise en garde d’une amende de 68€ en cas de non paiement.

Mercredi 19 septembre 2018.

Le cadre n’est pas vilain, un joli parc avec un lac, un parcours de santé et des jeux pour enfants se trouvent à deux pas de l’aire mais il y a beaucoup de nuisances sonores à cause d’une route à grande circulation, dommage !

P1050108

Juste à côté, en accès gratuit, se trouve également le Parc des Jardins de Haute-Savoie. Cinquante communes y sont représentées, c’est tout mignon. Une pancarte avec le nom de la ville et en-dessous celui dont on nomme ses habitants (ce serait souvent bien compliqué à deviner). Chouette petite balade que nous avons faite chacun de notre côté car interdite aux chiens.

P1050111

P1050127

P1050132

P1050139

P1050143

P1050148

P1050150

P1050161

P1050168

P1050169

Nous repartons vers Paris en transportant gratuitement une colonie de mouches. Nous nous arrêterons le midi sur le parking herbeux des grottes du Cerdon, tranquilles et seuls à l’ombre. Actuellement, la visite n’est ouverte que le week-end et je note l’endroit car on peut visiter les grottes avec un chien en laisse, fait assez rare pour être souligné. Héra refuse toujours de rester seule, c’est son unique défaut et nous l’acceptons, pas le coeur de la contrarier et également peur qu’elle nous dévaste la porte du ccar …

Pour la halte du soir, nous hésitons entre Pont de Vaux et Pont de Veyle près de Mâcon. Il est indiqué une aire avec 3 stationnements à la deuxième et elle serait surnommée la Venise Bressane, c’est donc finalement elle que nous choisissons. Nous nous arrêtons à l’Office de Tourisme où on ne sait pas trop me donner de renseignements sur cette aire ni sur une éventuelle borne de vidange. Mais on me confirme que nous pouvons stationner sur le parking près de la poste (il y a déjà beaucoup de voitures) ou à l’ombre sous les arbres dans l’allée qui mène au château actuellement en travaux. Nous pouvons même nous promener dans son grand parc, donc nous nous installons et partons faire une petite balade. Un maraîcher est installé à l’entrée du château et j’y fais quelques emplettes. Malheureusement ici aussi, la route est très, très, très passante, comme nous le dira par la suite un habitant, ici c’est la campagne à la ville !

P1050197

P1050194

Nuit à Pont de Veyle

Jeudi 20 septembre 2018.

Des jeunes ont papoté jusque minuit et nous nous sommes donc endormis assez tard.

Nous reprenons la route sous le soleil, quel bel été ! Nous traversons Pont de Vaux et regrettons un peu de ne pas avoir choisi cette option. Des camping-cars sont stationnés sur le port et la ville est très jolie.

Direction Montbard et la Côte d’Or, nous avons très rarement emprunté cette nationale 6 et cela nous change un peu. Les paysages sont très vallonnés, beaucoup de culture et par la suite beaucoup d’élevage dans les prés. Beaucoup de parkings aussi, mais ils sont parsemés de nombreux détritus. Pour la pause déjeuner, nous nous arrêterons sur un joli parking arboré, très propre et interdit aux PL (CQFD?).

Dans l’après-midi, nous traversons une grande route pavée et une belle ville qui nous montre de très beaux atouts : Semur-en-Auxois. Vite, je consulte mon guide, il y a une grande aire pour camping-car à quinze minutes à pied du centre historique. Demi-tour, stationnement sur l’aire qui est bien indiquée. Il fait encore très chaud. Nous longeons l’hôpital très aéré, prenons une immense et belle allée à l’ombre des marronniers et arrivons sous une magnifique porte. Visite très agréable même s’il nous a semblé parfois que la cité médiévale manquait un peu d’entretien.

P1050245

P1050205

P1050239

P1050208

P1050236

P1050228

P1050222

De retour au camping-car, nous papoterons avec nos voisins qui ont troqué depuis peu leur camping-car pour une cellule amovible sur Ford Ranger. Ils s’apprêtent à partir en janvier prochain au Sénégal accompagnés de leur club dont l’un des membres connaît très bien ce pays. Ils vont passer par le Maroc et la Côte Mauritanienne où il n’y aurait plus de risque actuellement …

Nuit sur l’aire gratuite de Semur-en-Auxois

Vendredi 21 septembre 2018.

Premier jour de l’automne, avec cette chaleur, on a du mal à y croire mais la végétation ne se trompe pas et commence à se couvrir de magnifiques et chaudes couleurs! Nous sommes à quelques 200 kilomètres de la maison mais nous nous plaisons à lambiner encore un peu.

Nous quittons Semur-en-Auxois et mettons le cap sur Tonnerre.

P1050250

Point de tonnerre en arrivant mais une grosse pluie qui nous a accompagnée jusqu’ici, nous continuons donc notre route et peu à peu le ciel s’éclaircit et la pluie cesse. Nous faisons halte sur un petit parking pour déjeuner et consultons notre nouveau GPS. Comme notre précédent Tom Tom Europe que nous avions payé le même prix à l’époque, soit un peu moins de 400€ (tout de même …), il ne nous inspire pas vraiment confiance. Comme l’ancien, il a la mauvaise manie de nous faire prendre des raccourcis en nous faisant passer par des toutes petites routes départementales. Nous doutons que ce soit plus rapide car les routes sont parfois assez étroites et il faut rouler tellement doucement que nous regrettons souvent de l’avoir écouté. Si nous sommes vigilants, nous ne suivons pas ses indications et continuons sur les grands axes mais il faut parfois réellement changer de direction et donc contrôler avec les cartes. A ce stade du test, nous regrettons de ne pas avoir acheter le Garmin, réputé le mieux adapté aux camping-cars. Ceci étant dit, nous n’avons pas encore vraiment pris le temps de l’étudier à fond.

Nous décidons de faire notre dernière halte à la cité médiévale de Provins que nous connaissons bien et qui nous charme toujours autant. Les températures ont dégringolé et il nous faut ressortir les gilets pour partir en balade, quel écart avec hier, mais Héra est aux anges et soleil et ciel bleu nous accompagnent, quelle chance !

P1050298

P1050251

P1050252

P1050253

P1050275

P1050278

Nuit sur l’aire de Provins – 8€ les 24 heures – passage d’un agent collecteur

Clap de fin sur ces vacances très spéciales pour nous. D’années en années, notre goût pour ce mode de vacances ne se dément pas et nous constatons encore que cette deuxième maison sur roues nous est utile pour tellement de choses !

J’ai mis un peu de temps à publier car nous attendions la suite des évènements. Il nous reste encore beaucoup de détails à régler mais il semblerait qu’un déménagement vers le sud se profile à grands pas et nous nous préparons peu à peu à ce grand bouleversement …