Dimanche 28/08/2011 :

Juste avant le départ, j’allume l’ordi afin de consulter les dernières prévisions météo … ce sera donc la Bretagne sud d’où nous pourrons éventuellement rejoindre le Finistère, la Côte de Granit Rose ou Le Croisic et Guérande … à vrai dire, je ne suis pas vraiment décidée, puis j’ouvre le petit carnet des grands rendez-vous des camping-caristes 2011 édité par Camping Car Magazine et je découvre que cette semaine se déroule le fameux salon de Düsseldorf que nous avons envie de visiter depuis longtemps et dont nous avons tellement entendu parler :
– « Etes-vous déjà allés au salon de Düsseldorf en Allemagne ? C’est vraiment à voir … »
Météo correcte, pour Via Michelin, autant de kms à parcourir que pour rejoindre l’Atlantique, le chauffeur est partant aussi, encore plus passionné de camping-cars que moi, il est même emballé. C’est donc décidé, pim pam poum, nous partons pour l’Allemagne. Nous savons qu’il y a un grand parking prévu pour les camping-cars et pour la suite, nous aviserons, nous rencontrerons bien quelques habitués qui nous indiqueront quelques jolies étapes, ou bien nous poserons la question au salon …
Nous traversons Reims et croisons de nombreux CC sur la route du Champagne.
Arrêt déjeuner dans un village ambiance petite maison dans la prairie …

En fait, même sans prendre l’autoroute via Bruxelles, les nationales sont très belles et  c’est quasiment de l’autoroute jusqu’à Düsseldorf, puisqu’elles sont gratuites en Belgique et en Allemagne (par contre, le carburant y est plus cher).
Nous passons la frontière Belge, tout va pour le mieux jusqu’aux environs de Liège ou des embouteillages pour cause de travaux nous retardent de près de deux heures …
Il fera nuit à notre arrivée et nous espérons que le fléchage sera bien fait …

Puis nous passons la frontière allemande, il nous reste une bonne heure de route et la pluie se met à tomber … nous suivons assez longtemps un CC en espérant qu’il se rende aussi au salon et qu’il connaisse bien la route mais au bout d’un moment, il prend une autre direction …
Nous arrivons à proximité, c’est une grande ville et comme dit le proverbe, la nuit tous les chats sont gris … aucun CC en vue, nous ne voyons pas de panneaux, pas de fléchage, très peu de passants et les commerces sont fermés …
Nous nous arrêtons à une station essence et j’essaye tant bien que mal d’obtenir quelques infos, ici c’est en allemand ou en anglais, ce sont  les deux langues que j’ai apprises au lycée mais c’est loin  … il faut suivre l’aéroport, il me l’écrit même en allemand : Flughafen et me dit de suivre les panneaux Messe (Parc des expositions) mais pas Zentrum (centre-ville).
Nous repérons les panneaux publicitaires, il y en a tout le long de la route, nous sommes dans la bonne direction et puis plus rien, grrrrrrrrr …… , nous voilà encore perdus dans la grande ville.
Nous programmons le GPS sur l’aéroport et euréka … nous arrivons devant un petit parking payant avec barrière automatique où sont garés une dizaine de camping-cars … c’est trop petit, le guide parlait de 950 emplacements, mais je n’ai rien noté, pas même une adresse, nous continuons donc un peu plus loin et alleluia … les voilà !!!!! …. plein, plein, plein de camping-cars, nous sommes arrivés … malgré l’heure tardive, des employés en anorak fluo nous accueillent, nous indiquent la place où nous devons nous garer et nous demandent combien de temps nous souhaitons rester. Gros carton à mettre sur la pare-brise, il faut payer d’avance (15€ par jour, la première nuit est gratuite).
Nous dînons et extinction des feux, demain, une grande journée nous attend …

Lundi 29/08/2011 :

Vers 6 heures, le trafic des avions commence, pas besoin de réveil.
Balade avec Vanille qui va pouvoir faire la grasse matinée, nous sommes à l’ombre, la température est agréable. Le parking est impressionnant, il y a des camping-cars à perte de vue mais ils sont tous impeccablement garés en file indienne, le sol est entièrement stabilisé, il y des arbres partout, des poteaux amovibles permettent aux employés d’optimiser toutes les places, c’est l’organisation à l’allemande, aucun bémol …

 

Même organisation pour les voitures qui arrivent en masse sur des parkings qui leur sont réservés.  Plusieurs arrêts pour les navettes qui passent sans interruption, aucune attente, à faire pâlir les habituels utilisateurs des transports en commun de la région parisienne …

Photos prises en fin d’après-midi, le matin, il y a foule …

Nous repérons les numéros de notre emplacement et emportons notre ticket au cas où nous en aurions besoin pour prendre la navette. Nous prenons la première, un petit doute mais en fait, elles mènent toutes au centre des expos, immense, très moderne.
Nous prenons deux billets pour 2 jours à 20€ (13€ pour une journée).

Dès l’entrée, tout nous semble plus grandiose que le salon du Bourget qu’en voisin, nous avons la chance de visiter chaque année.

Cinquantenaire oblige, quelques rétrospectives et clins d’oeil aux pionniers dont mes parents (et moi qui suivais bien sûr) avons fait partie, la canadienne, la caravane pliante, la caravane « rigide » …

Et des véhicules assez anciens qui étaient déjà luxueux pour l’époque :

Et puis c’est quand même un salon, avec des campings-cars comme on a l’habitude d’en voir, quelques marques françaises sont représentées dont Notin que j’affectionne tout particulièrement pour ses intérieurs très cosy :

 

Il est par contre comme toujours impossible de les visiter … dommage … de si belles décos pour un accueil inexistant …  les vendeurs doivent cibler uniquement les profils d’ acheteurs et ignorent pratiquement tous les visiteurs …

Ce n’est pas le cas des gros constructeurs allemands dont le personnel, souvent très jeune, supervise les visites et propose même des explications … et même si on est presque certain de ne jamais pouvoir l’acheter à moins de gagner au loto, on est quand même là aussi pour ça, pour voir, pour rêver …  après tout, on ne va pas visiter le musée du Louvre pour acheter La Joconde !

Alain en grande inspection, il est vrai que ce nouveau Dethleffs est magnifique !

Et il y a les véhicules d’exception … celui-ci, avec la Porche Carrera embarquée dans la soute coûte la bagatelle de … 1 545 000€ … taxes incluses … je ne sais pas si  la voiture est fournie … c’est une pure folie …

La visite se fait de l’extérieur …

Et celui là encore … exception cependant, les vendeurs n’ont pas levé la tête …

D’autres gros camping-cars avec véhicules embarqués :

Pause déjeuner, là encore, c’est très différent du salon du Bourget où on si on ne déjeune pas au restaurant, on avale un sandwich debout car très peu de places assises …
A Düsseldorf, une armada de sièges, de bancs, de transats … impressionnant !
Impressionnante aussi la dose de mayonnaise que les allemands, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes rajoutent sur leurs frites ! Ils l’appellent remoulade, au début, nous pensions qu’il s’agissait d’un accompagnement de cèleri rémoulade et en avons commandé …

Biergarten : le jardin de la bière …
Version « light » pour moi, sinon, les saucisses flottent dans une sauce au curry et les frites sont cachées par la mayonnaise.
Backfisch … ça ne paraît pas sur la photo mais c’est énorme !

Voici les cellules amovibles sur porteurs 4/4, de quoi partir pour de grandes aventures …

La couleur du porteur n’est pas top mais c’est un de mes préférés.
Je trouve la déco intérieure très réussie.
Et là ça devient inabordable …
La classe internationale !
La grande baie s’ouvre entièrement …
En fin d’après-midi, retour dans notre modeste demeure … nous prenons la navette mais tout se ressemble … on ne sait plus trop où on habite … il faut bien repérer l’emplacement, heureusement, nous avions pris notre ticket qui nous a aidé à nous orienter et surtout à ne pas paniquer de peur d’avoir oublié P 1, 2, 7, 13 ? Feld 1, 5, 12, 17 ? Cela paraît incroyable mais c’est vraiment déroutant !
Nous faisons une grande balade avec Vanille sur l’aire;  à elle seule, elle vaut déjà le détour :
Et des dizaines et des dizaines d’autres très gros camping-cars …
L’aire de vidange se trouve tout au fond, on dirait une station service, comme c’est immense, elle n’est pas très facile à trouver …
Sur le côté, il y a aussi des douches, des stands de plats cuisinés, une petite épicerie de dépannage et dépôt de pain :
Mardi 30/08/2011 :
Nous reprenons une navette et arrivons cette fois-ci à l’entrée nord, plus classique. Il nous fallait bien cette deuxième journée pour terminer de tout voir, enfin surtout ce qui nous intéressait, en revoir d’autres, et faire à nouveau quelques découvertes …
Il y aussi des caravanes bien sûr et des accessoires  …
Revêtement bois …
Et déco très originale …
Nous retournons voir les cellules …
Une sorte de bateau permettant d’utiliser son camping-car sur l’eau …
Une petite caravane amphibie …
Il y en a pour tous les goûts …
Et encore un petit clin d’oeil aux années 60 pour clôturer cette visite …

Non, nous n’avons pas craqué … d’ailleurs, vous pouvez d’ores et déjà verser vos dons sur le compte n° CC2011lavieestbelleencampingcar pour nous aider à acheter notre prochain véhicule en version 4/4 … tous les sponsors sont les bienvenus …
Rendez-vous en octobre pour la visite du salon du Bourget et à très bientôt pour la suite de notre petit périple en Allemagne …
Et bonne rentrée des classes demain !