Samedi 30 juin 2018.

Nous sommes beaucoup moins en avance qu’hier. Il nous faut pourtant faire la vidange et quitter l’aire avant 11h30 si nous ne voulons pas repayer un forfait de 24h. Pari réussi de justesse. Nous roulons jusqu’aux parkings du musée. Le chouette restaurant visité hier ne nous accepte pas avec Héra. Nous roulons jusqu’à Sainte-Mère Eglise sous la grisaille.

 

P1040074

En arrivant, nous constatons que les parkings du centre-ville nous sont interdits.

 

P1040086

P1040105

Près du camping et non loin du centre se trouve un grand emplacement pour les ccars, verdoyant et payant (2€ la journée, 8€ la nuit, sans service), nous nous y posons.

 

P1040106

Un autre restaurant ainsi qu’un magasin de surplus militaire ne nous autorise pas l’accès avec la chienne, 3 fois aujourd’hui, c’est la première fois que ça nous arrive …

Nous déjeunons finalement dans une sorte de fast-food bien meilleur que Mc Do, avec en dessert, une délicieuse part de tarte aux pommes normandes confectionnée par la pâtisserie voisine. Les commerces sont pratiquement tous décorés aux couleurs du « D-Day », la ville fut la première du Cotentin libérée par les américains.

 

P1040076

P1040077

P1040078

P1040080

P1040081

P1040102

L’église où John Steele s’échoua sur le clocher la nuit du 5 au 6 juin 1944 sera photographiée sous toutes ses coutures. Mythe ou réalité mais je me pose tout de même la question : s’était-il imaginé dans sa nuit de galère que pendant plusieurs décennies, un mannequin le représentant serait devenu l’attraction de la ville et qu’il serait pris en photos des milliers de fois ? John Steele revint plusieurs fois à Sainte-Mère Eglise lors de commémorations et il souhaita même être enterré en Normandie … son voeu ne sera pas exaucé.

 

P1040090

P1040092

P1040093

P1040095

P1040098

P1040097

Les enfants ont été très inspirés par cette question : « A quoi pensez-vous en entendant le mot PAIX »

 

P1040100

P1040101

Nous récupérons notre carosse et repartons faire quelques courses puis nous rejoignons l’aire Camping-Car Park de Carentan. Le vent est tombé, le soleil refait son apparition et nous sommes de retour en été. La borne de paiement pour recharger le pass est en panne, notre carte d’accès nous ouvre tout de même la barrière et nous nous installons, nous sommes 3 ccars. L’aire est située dans une zone pavillonnaire très calme et encore juste à côté du camping. De l’autre côté de la barrière, la piscine et les aires de jeux auxquelles nous n’avons pas accès. Seul bémol, une structure gonflable qui fait un bruit continu et qui ne s’arrêtera que vers 20h. Après dîner, nous allons voir le port qui se trouve à deux pas. Un long chemin de halage joliment arboré nous offre une chouette balade digestive.

 

P1040108

P1040110

P1040112

P1040111

P1040114

Nuit sur l’aire Camping-Car Park de Carentan.